Les cycles

Les cycles
14 Apr 2024

Lorsque l’on pose notre regard sur la vie en nous et autour de nous, nous constatons que tout est en perpétuel mouvement. La terre tourne sur elle-même en faisant sa rotation, alternant jour et nuit, la nature suit le rythme des quatre saisons d’année en année.

Si l’on observe également la vie de chaque être, nous naissons, nous transmettons la vie ou pas et nous quittons ce monde. Le cycle de la vie continue -avec ou sans nous- et les générations s’enchaînent.

Et même si cela semble évident, nous avons pourtant du mal à accepter certains processus de vie et nous résistons la plupart du temps, car nous retenons ce qui doit s’en aller par nos attachements aux personnes, aux lieux, aux choses... C’est souvent à ce moment que des maux surgissent. Soit nous souhaitons que rien ne change, soit nous souhaitons que tout change selon nos propres désirs. Sauf que la vie nous propose un autre rythme, un autre chemin, d’autres choix et parfois elle nous invite à prendre des décisions.

C’est là que la notion d’erreur peut apparaître. Cette expérience que nous vivons bon gré malgré, vient parfois nous titiller, nous adresser le message qu’un cycle se termine, et qu’il est peut-être temps de passer à l’étape suivante pour évoluer et expanser. L’accepter est difficile, et parfois nous choisissons de résister à cette poussée. Même si le mental a bien tout compris, à l’intérieur, il s’exprime en résistant et alors des émotions émergent, des crispations se créent, des douleurs apparaissent. Le corps possède sa propre intelligence, il n’a nul besoin de notre mental pour respirer, et notre cœur encore moins pour continuer de battre. Alors pourquoi ne pas simplement accepter les mouvements de vie ? Et petit à petit, le mental pourra lui aussi l’intégrer.

Ce moment de poussée si on le saisit, nous permettra de vivre une croissance et nous emmènera à la découverte d’expériences inédites.

Si nous la refusons, cela signifie que nous choisissons d’écouter la peur en nous qui nous fera vivre à court terme un moment de soulagement, qui est appelé névrotique, puisque nous avons fui l’inconfort. Alors, la vie, le vivant poussera parfois plus fort en nous offrant ainsi une nouvelle opportunité d’évolution. L’erreur devient donc un concept que l’on peut choisir de regarder chacun à sa manière selon ses croyances.

Et, au Centre de la Présence, nous aimons dire qu’il n’y a pas d’erreur mais que des expériences. Toutefois, il nous semblerait bon d’apprendre à ne plus vouloir souffrir en apprenant à éviter de résister aux poussées de la vie ou du Renouveau.

Pour cette raison, le Centre de la Présence nous invite à poursuivre la découverte de cette compréhension de soi qui passe par le corps à travers les ressentis pour mieux en comprendre la signification, les inclure, pour prendre soin du vivant en chacun de nous et se diriger vers une santé globale et durable.

Alors sentez, ressentez et activez la joie de l'évolution en laissant calmement les cycles se réaliser sans frein pour le plus haut bien de tous.

𝒫𝒶𝒾𝓈𝒾𝒷𝓁𝑒𝓂𝑒𝓃𝓉 𝑒𝓉 𝒸𝒽𝒶𝓁𝑒𝓊𝓇𝑒𝓊𝓈𝑒𝓂𝑒𝓃𝓉 L’équipe du Centre de la Présence